Année : 2020

Agriculture urbaine

Agriculture urbaine

Activité agricole associée à l’activité urbaine pour construire un milieu de vie nouveau et hybride appelé campagne urbaine

Utilisé d’abord dans les pays en voie de développement, ce concept – urban agriculture – désigne toutes les activités agricoles intra et périurbaines à fonctions surtout alimentaires. Dans les pays développés, il caractérise les modes de mise en valeur agricole supposant la prise en compte de la demande économique, écologique, sociale et culturelle des marchés citadins proches des lieux de production. Cette demande concerne des produits alimentaires (circuits courts de commercialisation, cueillettes directes aux champs), des services pédagogiques (visites de fermes), écologiques (recyclages de certains déchets urbains, épuration de l’air, protection des zones de captages d’eau par des prairies), touristiques (hôtellerie), et de récréation (maintien des paysages ruraux, chasse, pêche, jardins familiaux et communautaires, loisirs de plein air). L’agriculture urbaine, multifonctionnelle, se distingue de l’agriculture rurale, indifférente à la proximité urbaine, et de l’agriculture périurbaine traditionnellement limitée aux marchés des produits frais (maraîchage, floriculture). Le projet d’aménagement de campagnes urbaines autour des agglomérations suppose d’avoir recours dans les espaces ouverts non constructibles à des formes d’agriculture urbaine, mais aussi périurbaine et rurale. Il prévoit surtout de construire une nouvelle ruralité qui ne coïncide plus seulement avec les seules activités agricoles et forestières, mais intègre les activités urbaines notamment résidentielles. L’idée de parc de campagne (voir Campagne urbaine*) renoue ainsi avec celle des parcs agricoles du XIXe siècle, mais demande à être réinventée pour les aires périurbaines du IIIe millénaire. (Do)

Bibl. : Donadieu 1997b, 1998b, 2002a