AMP > Accueil > Projet scientifique > Axes de recherche
Année : 2018

Axes de recherche

Chaque membre de l’équipe AMP a une activité d’enseignement dans une ou plusieurs écoles nationales supérieures d’architecture, dans une université ou à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Ils sont présents dans les trois cycles de l’enseignement supérieur : licence, master et post-master, DSA « Architecture et Projet urbain » option paysage, doctorat. L’équipe AMP fait partie du laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement (LAVUE) et est associée à l’école doctorale « Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent » (Paris Ouest Nanterre La Défense).

Axe 1 - Notions et théories : approches épistémologique et comparative

- Recherches fondamentales sur les notions de paysage, de lieu, milieu, d’écoumène, de jardin, de pittoresque, d’habiter, de modernité et post-modernité, etc. permettant d’aborder avec plus de justesse et de pertinence les enjeux actuels associés à leur prise en compte.

- Elles donnent lieu à des publications (ouvrages, articles, etc.), des thèses de doctorat et d’HDR, dans le cadre ou non de programmes de recherches, ainsi qu’à des conférences, communications, séminaires de recherches et enseignements dans le cursus de la formation initiale.

Axe 2 - Transformation des lieux, des paysages urbains et ruraux et de l’architecture face aux enjeux du développement soutenable des territoires : approches technique, historique, herméneutique, mésologique

- L’étalement des tissus urbains et périurbains (discontinus, hétérogènes, multipolarisés), l’accélération des transferts dus à l’internationalisation (savoirs, techniques, modes, cultures…) au prisme des nécessités environnementales planétaires, avec l’enjeu de la conception de villes et de métropoles soutenables, invitent à revoir la distinction des domaines de l’architecture (l’édifice et ses abords proches), de l’urbanisme et du paysage (confondu souvent avec les espaces verts et les jardins). Ce changement de regard et de conception est aussi renforcé par la multiplicité des échanges et l’avancée des recherches, qui orientent notre attention vers d’autres modèles. Cette séparation, devenue obsolète, souligne notre vision ethnocentriste et nous fait prendre conscience qu’elle est à l’image de notre propre logique culturelle et des dualités qu’elle induit.

- Afin de constituer des tissus territoriaux soutenables, il apparaît de plus en plus essentiel de penser l’architecture, les villes et leurs espaces publics en lien avec les territoires qui les entourent et de reconsidérer, à des échelles diverses, le rôle des substrats (géographiques, historiques, symboliques, sociaux…) sur lesquels ils s’implantent et ce, sans négliger l’appréhension et les pratiques sociales des groupes qui les habitent.

- Les recherches de cet axe permettent d’aborder ces questionnements actuels en lien avec le thème des paysages et de la transformation des territoires face aux enjeux du développement durable. Certaines enrichissent les connaissances des pensées et pratiques paysagistes et jardinistes d’hier et d’aujourd’hui, d’autres mettent l’accent sur le rôle de l’art, de la culture et des techniques sur la formation des concepteurs (architecte, paysagiste, jardiniste, urbaniste), d’autres explorent l’influence du milieu sur les théories architecturales et paysagères, d’autres enfin adoptent le principe exploratoire de la recherche-action en intervenant in situ sous forme d’événements artistiques, urbains.

- Elles donnent lieu à des ouvrages, articles, rapports de recherches, expositions, films, vidéos, etc. Plusieurs membres de l’équipe ont participé à des programmes nationaux et internationaux de recherches et de recherches-actions, dont le programme " Art, Architecture, Paysage " proposé quatre années consécutives par le Bureau de la Recherche Architecturale (Ministère de la Culture et de la Communication).

Axe 3 - Enseignement du paysage dans les écoles d’architecture et effets sur l’enseignement du projet architectural, urbain et paysager : études comparatives

- Cet axe de recherche est impulsé par l’obtention d’un contrat dans le cadre du programme Asia-Link financé par la communauté européenne. Mais il est également développé au sein de l’équipe dans d’autres cadres que celui de ce programme.

- Résultats en termes de transformation des modes d’enseignement du projet d’architecture et de paysage, de décentrement culturel favorisant la prise de distance critique vis-à-vis des pratiques des établissements participants, de consolidation d’un partenariat international à long terme. Elle a donné lieu à des expositions, des séminaires et des workshops en Chine et en France préfigurant des publications.