AMP > Actions > Séminaires > Pays, identités et territoires de (...)

Pays, identités et territoires de projet. Transition énergétique et environnementale

Séminaire transversal du Post-master « Recherches en architecture » (Thème A)

Conférences de Michel HOESSLER et de Yann NUSSAUME

Vendredi 18 octobre 2019

Après-midi
Département de Recherche ENSAPLV
118 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris, France

Coordination : Olivier Jeudy, Amp

Dans un premier temps, Michel Hössler présentera plusieurs projets réalisés par l’agence TER à travers le monde. Tout en évoquant sa confrontation à des problématiques liées au territoire dans des contextes culturels différents, il insistera sur l’importance des milieux vivants au coeur du projet de territoire : « Le dérèglement climatique fragilise voire détruit des situations antérieurement en équilibre. Nos outils sont devenus obsolètes pour projeter les villes et les territoires, mais des moyens d’agir existent pour lutter contre les pollutions, les îlots de chaleur, les risques d’inondation, l’imperméabilisation des sols, l’accumulation des déchets, etc. En partant des conditions du terrain et en plaçant délibérément les milieux vivants au coeur du projet de territoire, l’intervention déploiera des modes de faire inventifs compatibles avec les normes et règlements. Il interrogera les situations justifiant une dérégulation. »

Dans un second temps, Yann Nussaume évoquera ses recherches sur l’influence des milieux dans les théories architecturales et paysagères, et sur les changements de conception et de perception des processus de projet face aux enjeux de la transition énergétique et environnementale. Il présentera plus particulièrement des études sur l’évolution des pratiques architecturales au Japon liée à la limitation de la consommation énergétique et à l’emploi de nouveaux matériaux dans le secteur du bâtiment.

Michel Hoessler est paysagiste, fondateur et dirigeant depuis 1986 avec Henri Bava et Olivier Philippe de l’agence TER. Grand prix de l’urbanisme 2018. « Travaillant en amont des projets d’urbanisme, leurs interventions, connues dans plusieurs parties du monde pour s’inscrire dans le temps long, ont toutes en commun de participer à la conception d’un « urbanisme des milieux vivants ». Pour Henri Bava, Michel Hössler et Olivier Philippe, le processus inéluctable de métropolisation doit s’accompagner d’une action paysagère et architecturale vertueuse, respectueuse, en chaque lieu, des héritages, des hommes et de la nature qui les entoure. » http://agenceter.com/

Yann Nussaume, architecte D.P.L.G., Docteur en études urbaines, HDR est Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris la Villette. Il dirige l’équipe de recherche « Architecture, Milieu, Paysage » AMP/ENSAPLV et est Président du conseil académique d’Hesam Université. Il a publié et codirigé de nombreux ouvrages sur l’architecture et les transformations urbaines et paysagères. Parmi ses publications récentes, mentionnons : Michel Audouy, Jean-Pierre Le Dantec, Yann Nussaume, Chiara Santini (dirs.), Le Grand Pari(s) d’Alphand. Création et transmission d’un paysage urbain, Edition de la Villette, Paris, 2018 ; Yann Nussaume, Regard sur l’architecture de Tadao Andô, éd. Arléa, Paris, 2017.