AMP > Formations > Master > Enseignements optionnels, ateliers (...) > Expérimentations plastiques au Port (...)
Année : 2020

Expérimentations plastiques au Port Nord de Chalon-sur-Saône

Expérimentations plastiques au Port Nord de Chalon-sur-Saône

CTID 716, 826, 916

Objectifs

Cet enseignement propose aux étudiants d’intervenir physiquement sur l’ancien site portuaire et fluvial de Chalon-sur-Saône. La mise en oeuvre de dispositifs expérimentaux, de scénographies urbaines, d’architectures ou de paysages éphémères, consiste à révéler des potentialités du lieu, à produire des imaginaires urbains possibles avec les matérialités en présence.

Contenu

Avant qu’un projet de requalification soit décidé, cet ancien site portuaire offre la possibilité d’expérimenter sur le terrain divers projets artistiques, architecturaux et urbains liés aux potentiels de son patrimoine industriel. Les machines-outils sur le site, 3 grues et 1 pont roulant sont encore en état de fonctionner. Ces machines, ainsi que d’autres équipements portuaires comme les silos ou les trémies peuvent être réutilisés comme des éléments moteurs pour explorer de nouvelles dynamiques spatiales, architecturales et territoriales.

Nous proposons aux étudiants d’architecture d’intervenir physiquement sur les lieux en se confrontant aux éléments et aux matérialités encore en présence. Il s’agit d’inventer et de fabriquer à l’échelle 1 des dispositifs d’espace pour révéler des imaginaires possibles de ce lieu portuaire. Il s’agit d’expérimenter de nouvelles manières de réinvestir ce territoire, d’impulser de nouveaux rythmes de vision, de travailler au futur urbain de cette friche portuaire fluviale.

Mode d’intervention plastique en milieu urbain questionnant des espaces en voie de mutation. Tentative de relancer des mécanismes spatiaux issus de ces territoires et patrimoines délaissés. Oser le geste. La force des éléments en présence exige des réponses manifestes en retour, le projet s’élaborant ainsi sur la pratique. Des amorces plastiques et architecturales déterminent des zones d’essais, des chantiers du possible. Comment tenir l’espace, le faire jaillir à travers des “ manipulations à risques ” ? Produire des gestes ? actes - espaces, sur, dans, et à travers ces territoires en attente de transformation. Engendrer une démarche constructive de réaction matérielle qui favorise l’émergence de concepts et un potentiel d’actions. En cela les étudiants sont amenés à développer leurs propres outils critiques de représentation et leurs propres processus d’élaboration issus de cette dimension expérimentale des lieux à l’échelle 1.