AMP > Formations > Master > Séminaires de recherche > Séminaire Démarches plastiques et (...)

Séminaire Démarches plastiques et territoires urbains

Séminaire Démarches plastiques et territoires urbains

Equipe enseignante :

Olivier Jeudy (responsable coordinateur), Luis Lopez, Laurence Falzon, Antoine Petitrenaud, Catherine Szanto

Objectifs

Ce séminaire vise à développer des recherches sur les pratiques artistiques in situ, urbaines et territoriales, en amont du projet architectural. Il s’agit d’étudier comment les pratiques artistiques peuvent agir sur les manières de faire les territoires, de montrer en quoi elles peuvent impulser de nouvelles dynamiques d’espaces, participer à la transformation des lieux et des imaginaires territoriaux. Ce séminaire propose aux étudiants de développer leur travail de mémoire à partir d’une pratique artistique menée dans un territoire de leur choix - pratique d’intervention matérielle à l’échelle 1 et/ou pratique filmique de lieux urbains.

Contenu

Ce séminaire de recherche traite plus particulièrement des actions et expérimentations plastiques réalisées dans des friches urbaines, industrielles ou rurales, dans des territoires urbains ou périurbains en voie de requalification. Différentes démarches artistiques en amont du projet sont étudiées pour montrer comment celles-ci révèlent des imaginaires architecturaux, génèrent un potentiel d’interprétations quant à la vocation future d’un territoire.

Les étudiants qui suivent ce séminaire sont eux-mêmes amenés à intervenir sur la matérialité physique de ces lieux en devenir pour susciter des imaginaires, proposer des manières possibles de les habiter. Cette démarche plastique consiste principalement à révéler des potentialités d’espace, à inventer des récits de territoire. Les expérimentations artistiques donnent lieu à des réflexions phénoménologiques sur la perception, l’action et l’adaptation au milieu environnant. L’action artistique en situation et l’élaboration du mémoire sont menées conjointement. Le travail d’écriture du mémoire s’effectue principalement à partir de cette démarche plastique menée sur un territoire. Le mémoire se compose ainsi d’un travail d’observation sur les différents aspects contextuels du territoire étudié (géographique, social, historique, économique, politique, culturel, etc.), puis d’un développement critique sur les enjeux de création et les imaginaires suscités par le territoire pratiqué.

Ce séminaire de recherche consiste aussi à initier les étudiants aux enjeux socio-esthétiques des relations entre arts, médias et territoires. Des cours retracent l’évolution des interventions artistiques in situ et des techniques de reproduction et de communication depuis le milieu des années 1960 avec le Land Art américain (Smithson, Heizer, De Maria...), ou d’autres artistes comme Gordon Matta Clark, Daniel Buren.., jusqu’aux nouvelles pratiques artistiques contemporaines expérimentant des dispositifs de réalité augmentée ou encore de réalité mixte.

Des recherches sur les pratiques audiovisuelles des territoires, urbains, périurbains ou ruraux, sont également menées. En expérimentant différents dispositifs de représentation et de projection vidéo-graphiques, chaque étudiant doit réaliser une analyse critique sur les transformations d’échelle de perception qu’il produit en termes de spatialité, de temporalité et d’imaginaire territorial.

Mémoires soutenus

Memoire_Celia_Lebarbey_intro