AMP > Publications > La banlieue côté femmes : une recherche-ac
Année : 2017
Auteur :
Luxembourg, Corinne

La banlieue côté femmes : une recherche-action à Gennevilliers (Hauts-de-Seine)

Corinne Luxembourg, « La banlieue côté femmes : une recherche-action à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) », in Itinéraires. Littérature Textes Culture. [En ligne], 2016-3, mis en ligne le 15 juillet 2017.

Aborder la banlieue par le genre renvoie assez systématiquement à un espace public autorisé qui se restreint sous la force tacite ou explicite du contrôle social patriarcal mais également à des situations d’insécurité, de violences, etc. Les espaces urbains dessinés et bâtis par les hommes sont l’espace vécu des femmes pour l’essentiel. Aujourd’hui, dans l’ensemble des villes occidentales, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à vivre dans des villes construites par les hommes. Pour autant, si cela signifie que les femmes ont une plus grande appropriation de l’espace public urbain, en se référant au nombre de lieux fréquentés, cela ne se traduit pas par une occupation pérenne des lieux comme peuvent le faire les hommes (bancs, halls d’immeuble, terrasses de café, etc.), mais par une circulation où les arrêts sont rares et toujours conditionnés. Dès lors, comment envisager « l’espace vécu » féminin ? Le travail de recherche-action développé à Gennevilliers s’organise autant autour de méthodologies classiques de terrain que d’ateliers artistiques participatifs (ateliers d’écriture notamment).

Voir en ligne : Itinéraires : Littérature Textes Culture