AMP > Publications > La promenade comme quête esthétique (...)
Année : 2014
Auteur :
Szanto, Catherine

szanto esthetique complexite 2014 tdm chapitre.pdf

La promenade comme quête esthétique d’intelligibilité morphologique. Regard sur les jardins de Versailles

SZANTO Catherine, « La promenade comme quête esthétique d’intelligibilité morphologique. Regard sur les jardins de Versailles », in KAPOULA Zoï et LESTOCART Louis-José (eds.), Esthétique et complexité II. Neurosciences, évolution, épistémologie, philosophie, Paris : CNRS Editions, 2014, pp. 291-312.

Esthétique et complexité II. Neurosciences, évolution, épistémologie, philosophie

Depuis l’Antiquité, Art et Sciences ne cessent de nourrir une relation féconde et protéiforme. Aujourd’hui, alors que la science moderne triomphe, construisant chaque jour un appareil critique et expérimental de plus en plus complexe, les échanges se perpétuent et s intensifient. Les interactions entre l’oeuvre d art, son producteur et le « regardeur » sont devenus un sujet de recherches fondamental de ce début de siècle. À l’invitation de Zoï Kapoula et Louis-José Lestocart, artistes et scientifiques nous livrent ici réflexions et témoignages sur les pratiques et les tendances les plus contemporaines du cinéma expérimental, de l’animation, de la vidéo et de la peinture. Ces spécialistes reconnus analysent également les usages et les effets des théories scientifiques sur la création : phénomènes de prédiction liés aux processus neuronaux, auto-organisation des oeuvres et vie artificielle, systèmes multi-agents, circularité, etc.
L’article proposé ici développe une analyse des jardins de Versailles au regard de la théorie de la sémiogenèse développée par Jean Petitot dans son ouvrage Morphologie et esthétique (2004).