AMP > Publications > La promenade dans les jardins de (...)
Année : 2011
Auteur :
Szanto, Catherine

Mots clés :

La promenade dans les jardins de Versailles : analyse d’une expérience spatiale

SZANTO Catherine, « La promenade dans les jardins de Versailles : analyse d’une expérience spatiale », in Catherine Grout, éd., Troisièmes Journées doctorales en paysage 2010 Lacth, l’ensapLille, dans Projets de Paysage, 15/07/2011 [En ligne]

Résumé

Le jardin, pour être apprécié, doit être parcouru : il faut donc le considérer comme une continuelle invitation, comme une succession de propositions faites au visiteur, au « promeneur », - l’expérience esthétique du jardin étant celle de sa découverte dans le temps, selon l’itinéraire librement consenti du promeneur. Le présent travail explore donc le « dialogue spatial » que présentent les formes physiques et les choix du promeneur en réponse aux possibilités motrices permises par ces formes. Il existe plusieurs descriptions de promenades dans le jardin de Versailles écrites sous le règne de Louis XIV. La méthodologie proposée consiste à corroborer l’espace physique du jardin de Versailles avec les descriptions qui en existent, afin de développer une analyse du « dialogue spatial » proposé par le jardin à la lumière des théories philosophiques et scientifiques actuelles de la perception.

La promenade dans les jardins de Versailles [en ligne]


Stroll in the Gardens of Versailles : analysis of a spatial experience

Abstract

In order to appreciate a garden, the visitor must explore it. Thus, the garden must be a constant invitation, a succession of proposals to the visitor. The aesthetic experience of the garden is that of its discovery in time, through the freely chosen itinerary of the visitor. This study looks at the "spatial dialogue" formed by the physical forms of the garden and the visitor’s choices in response to the possibility of movement that these forms allow. There exists several descriptions of walks in the garden of Versailles, written during Louis XIV’s reign. The methodology consists in corroborating the physical space of the garden with the existing descriptions, in order to develop an analysis of the spatial dialogue based on contemporary philosophical and scientific theories of perception.