AMP > Publications > Movilizaciones por los desaparecidos en
Année : 2017
Auteur :
Lopez, Luis

sommaire Mexico en movimientos

Movilizaciones por los desaparecidos en México

López, Luis, 2017, « Movilizaciones por los desaparecidos en México » in Pleyers G., Garza Cepeda M., México en movimientos. Resistencias y alternativas, México, Universidad Autónoma Benito Juárez de Oaxaca, Universidad de Ciudad Juárez et Miguel Angel
Porrúa, pp. 55-62.

México en Movimientos. Resistencias y alternativas

Sur la base d’analyses de luttes et mouvements dans 12 Etats du Mexique, ce livre présente un panorama des mouvements et luttes au Mexique. Que ce soit au sein du monde rural ou dans les villes, la vie et les modes de résistance sont réinventés par des acteurs qui, dans un contexte de crise et de violence généralisée, reprennent en main de leur destin au niveau individuel, collectif et communautaire.

Les mouvements progressistes vivent des temps difficiles au Mexique. Le pays est en proie à une forte vague de violence, notamment en raison dela présence des cartels de drogue, des exécutions extra judicaires du fait de l’armée et d’une situation d’impunité généralisée. Ces 10 dernières années, plus de 150 000 personnes ont été assassinées par le crime organisé ou les militaires et on recense plus de 26 000 disparitions forcées. L’activisme, mais aussi le journalisme indépendant, sont devenus des activités à « haut risque ». Les professeurs, les parents qui cherchent les corps de leurs enfants disparus ainsi que les communautés indigènes et de paysans vivent sous une menace constante. 117 journalistes ont été assassinés au Mexique depuis l’année 2000. Dans ce contexte et face à une crise multidimensionnelle et structurelle qui combine un taux de violence élevé, une crise économique et une forte défiance des citoyens envers les institutions et les élus politiques, des acteurs locaux parviennent à résister et à développer des initiatives qui sèment les germes d’un autre Mexique.

Avec des contributions de Mario Constantino, Carmen Díaz Alba, Dorismilda Flores-Márquez, Manuel Garza Zepeda, Alejandra González, Tommaso Gravante, Luis Hernández Navarro, Marta Lamas, Luis López Aspeitia, Fernando Matamoros, Raúl Ornelas, Geoffrey Pleyers, Alice Poma, Víctor Quintana, Víctor Toledo, René Torres Ruiz, Víctor Zertuche.